«

»

Melpomène

Conférence sur l’opération « Melpomène » par François de Guiringaud le 19 avril 2017 à 18h à la Médiathèque à Castelsarrasin.

Statue de Melpomène. (Musée du Louvre)

François de Guiringaud nous a dévoilé les rouages d’une opération clandestine menée pendant la seconde guerre mondiale, à laquelle son père Louis de Guiringaud a participé. Cette conférence sur « Melpomène, la panthère et le chimpanzé » a suscité un vif intérêt parmi l’auditoire venu en nombre.

Au cours de cette période douloureuse de notre histoire, la BBC, radio anglaise, diffusait des messages sibyllins tous les soirs à 21 h dans son émission « les Français parlent aux Français » dans le but de rassurer les familles mais aussi pour prévenir d’opérations en cours ou à venir.

Fin 1942, le Général de Gaulle demande à René Massigli, ambassadeur de France que le gouvernement de Vichy a privé d’emploi, de le rejoindre à Londres pour devenir le commissaire aux Affaires étrangères de la France Libre. Louis de Guiringaud, son ancien collaborateur en Turquie doit l’accompagner.

Ils vont patienter à Lyon, en attendant un départ clandestin par bateau depuis la Côte d’Azur. Les carnets de notes laissés par Louis de Guiringaud nous permettent de suivre pas à pas la progression de cette opération. Mais dans cette période très troublée, rien ne se passe comme prévu. Les messages de la BBC se succèdent :

  • « Melpomène se parfume au camphre »
  • « Melpomène se parfume à la fougère »
  • « Melpomène se parfume à la lavande, au muguet, à l’origan, au seringa et au thym !…. »

Mais l’embarquement est sans cesse repoussé !

Finalement, fin janvier 1943, René Massigli partira en avion pour l’Angleterre. Louis de Guiringaud s’évadera par les Pyrénées et retrouvera René Massigli à Alger fin 1943.

René Massigli terminera sa carrière comme Secrétaire Général du Ministère des Affaires étrangères et Louis de Guiringaud sera nommé Ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement de Raymond Barre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *