«

»

Occupation en T&G

 

 

Geneviève FALGAS, membre titulaire de l’Académie de Montauban, nous a présenté le 15 novembre 2017 :

« La vie quotidienne en Tarn-et-Garonne pendant l’Occupation d’après les rapports des Préfets (1940-1944) »

 

« Le 10 juillet 1940, l’Assemblée Nationale (députés et sénateurs) vote les pleins pouvoirs au maréchal Pétain. La République est abolie.

Le 8 novembre 1942 un événement capital se produit : le débarquement anglo-américain sur les côtes d’Afrique du Nord, qui provoque aussitôt l’invasion de toute la France jusqu’à Marseille et Toulon. Montauban est occupé le 11 novembre 1942. L’armée d’armistice est dissoute. Il n’y a plus de zone libre.

Trois préfets se succèdent à Montauban pendant l’Occupation. Les rapports mensuels qu’ils adressent à Vichy permettent de reconstituer la vie quotidienne en Tarn-et-Garonne à cette époque.

Comment dès lors va s’organiser dans le département cette vie quotidienne déjà si difficile, entre les restrictions de toutes sortes, le contrôle politique de la population, les résistants qui s’organisent et les « collabos » qui accumulent délations et trahisons à l’encontre de leurs compatriotes ? »

(1 commentaire)

  1. antoine

    Conférence très intéressante sur un sujet très délicat à traiter. J’ai trouvé bon nombre de confirmations des informations que j’avais eu de mes parents et grand parents qui ont connu l’occupation allemande à Castelsarrasin. Il est en effet insupportable d’entendre des remises en cause de faits historiques sur la vie quotidienne des gens pendant cette période. Voir du négationnisme. J’ai pensé avec émotion lors de cette soirée conférence à mes chers disparus qui ne peuvent plus témoigner, à nous, vivants de les défendre ! Geneviève FALGAS a su trouver les documents officiels attestant de tout ça. Il s’agissait des archives de la préfecture de Tarn et Garonne. Comme l’a fait remarquer Bernard Ouardes, il serait intéressant de chercher maintenant dans les archives de la sous-préfecture de Castelsarrasin… Jean-Pierre ANTOINE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *